LA RÉPONSE « PERSONNEL » – Avril : Les Réseaux Sociaux au Travail

    Réseaux Sociaux

    LES RÉSEAUX SOCIAUX AU TRAVAIL
 

Un employé accepte une demande en ami d'un collègue sur Facebook. Ils parlent même parfois dans une discussion de groupe pour mettre en place un diner avec toute l'équipe. Jusqu'alors, rien de spécial.

Voyez-vous cependant comme envisageable d'être prévenu par Messenger de la maladie d'un employé, ou de son retard ? Un fournisseur avec qui vous travaillez souvent vous ajoute en ami, pouvez-vous accepter ?

La limite entre utilisation professionnelle et personnelle des réseaux sociaux est de plus en plus floue. L'arrivée de Facebook Workplace, censé créer un espace Facebook dédié aux activités de l'entreprise, n'attire pas les foules.
Que doit-on penser de l'utilisation des réseaux sociaux au travail ? Doit-on l'interdire ? La réguler ? L'encourager ?

 

Utiliser les réseaux sociaux pour travailler mieux et à tous moments :

L'utilisation des réseaux sociaux est dans certains domaines monnaie courante (dans le marketing ou le recrutement par exemple). Faire de la promotion sur les réseaux sociaux ou regarder le profil d'un potentiel candidat avant de s'engager sont devenus des actions banalisées. Il est alors inenvisageable d'en interdire l'accès.

Au delà de cela, il est aujourd'hui question de la maîtrise de son image, de son e-reputation. Chaque entreprise est, qu'elle le veuille, en soit consciente ou non, présente, évaluée, comparée sur internet.
Le suivi de la communication qui est faite, par l'entreprise ou par le reste du monde, est un enjeu de taille : les conséquences d'une réputation mal gérée peuvent-être fatales à une entreprise.

Pourquoi alors ne pas s'en servir pour faire la promotion de son entreprise et transformer vos collaborateurs en ambassadeurs de votre entreprise ? 

 

La perte de productivité due à l'utilisation personnelle :

Utiliser Messenger pour répondre à une question d'un client, puis se retrouver 20 minutes plus tard à regarder la dernière vidéo de vacances de son voisin : voila le coeur de la problématique, la hantise des employeurs. 

C'est pourquoi près deux tiers (64%) des entreprises françaises ont décidé de bloquer l’accès aux réseaux sociaux (selon une étude de Kaspersky Lab). Il est perçu comme un frein à la productivité, comme l'était auparavant l'utilisation d'internet dans sa globalité (et la possibilité d'aller sur n'importe quel site).

Il existe également l'argument de sécurité. En effet, dans la majorité des secteurs (mais plus particulièrement la banque), l'utilisation des outils de messagerie est limitée voire interdite. Les risques d'une fuite d'information, ou même d'un piratage sont considérablement plus grands avec les réseaux sociaux.
 

En fin de compte : Comment réguler leur utilisation ?

Dans un monde professionnel où il est important de constamment suivre les tendances, interdire l'utilisation des réseaux sociaux au travail semble de moins en moins possible, et de moins en moins profitable.

En revanche, s'assurer de la bonne utilisation de ces outils peut s'avérer très utile. Il faut renseigner ses employés sur les bonnes pratiques, les accompagner dans leur utilisation et, si besoin, leur proposer des formations adaptées.

L'obligation de mise en place d'une charte informatique est une occasion de pouvoir y inclure votre doctrine d'utilisation des réseaux sociaux au travail, d'autant plus avec l'arrivée du RGPD (Article sur le RGPD disponible ici) le 25 mai prochain.


 

Possedez-vous une charte informatique ? Respectez-vous les futures normes du RGPD ? Vous pouvez bénéficier d'un accompagnement personnalisé. 
Contactez-nous :

par courriel à l’adresse :   accueilrhcies@gmail.com

 

Vous êtes intéressé par Accueil RH & CIE ? : Cliquez-ici