ACCUEIL RH ACTU N°2 – MAI 2018

    ACCUEIL RH ACTU N°2

    ACCUEIL RH ACTU N°2 – MAI 2018
 

Deuxième édition de cette rubrique ou nous vous proposons de regarder des sujets de l'actualité RH qui ont retenu notre attention.

 

La proximité du lieu de travail : plus important que jamais


ACCUEIL RH ACTU N°2Selon RégionJob : 3 français sur 4 seraient prêts à postuler à un emploi moins bien rémunéré, mais plus près de chez eux.
Le bien-être et le temps gagné se révèle être plus important que la rémunération : 81 % des demandeurs d’emploi considèrent la distance domicile/travail importante dans le choix des offres.

Néanmoins, bien que le temps de trajet fâche, il ne disqualifie pas une offre. Les français sont prêts à faire un effort si le travail leur plaît.
En effet, 53% des cadres seraient prêts à accepter un poste à plus de 45 minutes de trajet quotidien, tant que les missions sont intéressantes.

Un élément indispensable à prendre en compte dans l'évaluation d'une candidature.

 

Mise-à-jour : les conséquences de la grève SNCF
 

ACCUEIL RH ACTU N°2La grève SNCF de cette année a un grand impact sur les entreprises françaises et leurs salariés. Un grand boulversement, surtout sur les horaires de travail. Se rendre sur le lieu de travail est un parcours du combattant. Selon Cadremploi, 51% des cadres arrivent en retard, 49% partent plus tôt.

Les grandes entreprises se révèlent plus flexibles quant à l’aménagement du travail ; Parmi les cadres, 46% ont bénéficiés d’un aménagement du temps de travail.
Cependant, cela ne semble pas suffisant pour pousser les entreprises à utiliser le télétravail. Seul 25 % des cadres se sont vu accorder une autorisation exceptionnelle de travailler chez eux.

Est-ce un manque de possibilité, ou de volonté ?

 

Insolite : la RGPD affole les membres du parlement au Royaume-Uni 

 

ACCUEIL RH ACTU N°2

La chambre des communes a organisé un séminaire d’information sur la RGPD, règlement à respecter à partir du 25 mai. Jusqu’ici, rien d’anormal, sauf si on regarde les conclusions tirés par les membres du parlement d’outre-manche.

Selon eux, toutes les données datés d’avant la dernière élection devaient-être supprimés ! Une panique généralisée, indique Chris Bryant, membre du parlement ne pouvant pas bien faire son travail sans toutes ces données.

Le président du parlement a promptement fait savoir qu’aucune trace d’une telle recommandation n’a été faite de la part des responsables du séminaire. Un discours rassurant qui assurera sans doute un retour à la normale chez nos amis britanniques.

 

 

ACCUEIL RH ACTU N°2 : Vous avez une question ? contactez nous :

Par courriel à l’adresse :   accueilrhcies@gmail.com

 

Vous êtes intéressé par Accueil RH & CIE ? : Cliquez-ici