LA RÉPONSE « PERSONNEL » : Lutter contre le désengagement de ses employés

désengagement

Lutter contre le désengagement de ses employés

 

Le désengagement est la diminution de l’implication de l’individu vis à vis de son entreprise et de son travail. Le collaborateur ne va pas ouvertement s’opposer à l’entreprise, il va devenir passif, laisser faire ou exprimer silencieusement sa colère. 
Cette tendance prend des proportions alarmantes ces dernières années ; il serait judicieux de ne pas l’ignorer.

M. Hubert Landier, docteur en sciences économiques et expert en relation du travail nous en dit plus dans son rapport intitulé « Des salariés engagés : qualité du management et performance de l’entreprise ».

 

Qu'est-ce qui pousse un salarié à se désengager ?

  • L'absence de reconnaissance

La raison la plus commune causant un désengagement fort du salarié est l’absence de reconnaissance du travail et des efforts accomplis. Une injustice, elle est très mal vécue par les salariés et peut rapidement causer une baisse drastique de l’efficacité de l’agent au travail.
 

  • L'image négative de l'entreprise

Une entreprise qui perd son côté humain pour maximiser le profit d’actionnaires et autres acteurs extérieurs va progressivement perdre le soutien de ses salariés. Une mauvaise image causera ensuite des difficultés de recrutement.
 

  • Un problème de management

Avec des objectifs peu définis, en naviguant entre souhaits de sa hiérarchie et besoins de son équipe, le manager peut se retrouver à la dérive dans ses missions. Il ne bénéficie pas toujours de l’autonomie et de l’amplitude d’action que son poste requiert.

Il en résulte bien trop souvent des mesures prises avec de bonnes intentions par la Direction, mais perçues différemment par les équipes dues à un manque de communication.
 

  • L'individualisation du travail

L’individualisation des objectifs rend difficile la collaboration, la bonne entente et le sentiment de solidarité au sein d’une entreprise. L’une des grandes conclusions du rapport de M.Landier est le recul du sentiment d’appartenance à un collectif ainsi que la poussée de la solitude au travail.

 

Quelles en sont les conséquences ?
 

Manque d’efficacité, absentéisme, turn-over… Les pertes sont multiples et lourdes pour l’entreprise.

Hubert Landier nous expose d’ailleurs un exemple pratique des couts du désengagement :

« Le désengagement des salariés peut coûter extrêmement cher à l’entreprise. À supposer une journée de grève suivie à 100 %, cela représente une journée de travail perdue ; à supposer par contre que l’ensemble du personnel réduise son efficacité de 20 % par rapport à son potentiel, cela représente une quarantaine de journées perdues pour une année pleine. »

 

Il est difficile d’identifier la marche à suivre pour améliorer l’engagement au sein d’une entreprise. Prévenir contre le désengagement, en revanche, est nettement plus envisageable et permet de s’éviter de nombreux problèmes.

 


Pour plus d'informations –> Contactez-nous :

Par courriel à l’adresse :   accueilrhcies@gmail.com

désengagement

Vous êtes intéressé par Accueil RH & CIE ? : Cliquez-ici