LA RÉPONSE « PERSONNEL » – Mai : Bilan de parcours professionnel

ACCUEIL RH ACTU N°2

Depuis 2014, les entreprises sont tenues d’effectuer un entretien professionnel avec leurs salariés tous les 2 ans. Dans le cadre de la loi Avenir professionnel, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel des salariés tous les 6 ans à partir de mars 2020. Revenons aujourd’hui sur ces obligations. 

Les entretiens professionnels : 

Seul obligatoire, l’entretien professionnel à lieu tous les 2 ans. Il a pour objectif d’accompagner le salarié dans ses projets d’évolution professionnelle et d’identifier ses besoins en formation. 

L’entretien bilan de parcours professionnel : 

En mars 2020, puis tous les 6 ans, l’employeur doit réaliser un bilan de parcours professionnel pour les entreprises d’au moins 50 salariés. L’objectif est de vérifier si le salarié a bien pu bénéficier des entretiens professionnels durant cette période, mais également s’il a : 

  • suivi au moins une action de formation 
  • acquis des éléments de certification par la formation pour une VAE
  • obtenu une progression salariale ou professionnelle 

Comment organiser cet entretien ? 

Un entretien se prépare, par l’employeur et le salarié 8 à 15 jours avant. Elaborez une trame qui servira de fil conducteur. Remettez-le au salarié pour réfléchir à son projet professionnel. 

Le support : 1 partie sur les informations contractuelles du salarié, 1 partie bilan sur la période écoulée, et 1 partie dédiée à l’expression des souhaits et besoins de formation. 

Durant l’entretien, revenez sur son parcours professionnel, ses missions et ses compétence et abordez ses perspectives professionnelles et ses souhaits d’évolution. 

Enfin, n’oubliez pas de réaliser une synthèse de l’entretien.

Les sanctions pour l’employeur : 

Depuis le 1er janvier 2019, les sanctions s’appliquent si le salarié n’a pas bénéficié de tous les entretiens professionnels ou s’il n’a pas suivi de formation non obligatoire. L’employeur devra alors abonder le Compte Personnel de Formation (CPF) du salarié d’un plafond maximal de 3000€. 

Une question ? Contactez-nous – par mail à l’adresse :   accueilrhcies@gmail.com

Second d'exploitation